';
X

recherche

de jonckheere old masters

ANTONIE VERSTRALEN

1593 Gorinchem - Amesterdam 1641

Spécialisé dans la peinture de paysages d'hiver, Verstralen est un artiste actif à Amsterdam dans les années 1630. Ses oeuvres se caractérisent par un exposé clair et une composition simple, dans lesquelles de larges canaux, pris par le gel, sont animé par un petit nombre de personnages.

Né probablement à Gorinchem vers 1593, Antonie Verstralen est mentionné dans les registres de la ville d’Amsterdam en 1628, date de son mariage. C’est dans cette ville qu’il semble s'établir définitivement et qu’il se spécialise dans la représentation de paysages d’hiver, genre qui se développe à Amsterdam au début du XVIIe siècle autour de deux figures principales, Hendrick Avercamp et Arent Arentsz, dit Cabel. Il est fort probable qu’ils se côtoyaient et s’influençaient mutuellement si bien qu’il est difficile de déterminer qui fut le créateur de ce genre. Les oeuvres de Verstralen se caractérisent par un exposé clair et une composition simple, dans laquelle un large canal ou une rivière, pris par le gel, est animé par un nombre relativement restreint de personnages. Le centre reste le plus souvent inoccupé pour mieux suggérer le rendu atmosphérique de ces paisibles évocations de l’hiver. Les personnages, saisis sur le vif, sont décrits dans leurs activités quotidiennes les plus diverses et témoignent, dans un souci grandissant de réalisme, d’une attention particulière et d’un sens de l’observation anecdotique qui seront à l’origine du rapide succès de ces oeuvres. La ligne d’horizon généralement basse, le parti pris d’unification monochrome en fondant le ciel et l’horizon, l’allongement du format, selon des conceptions résolument modernes, dénotent un souci permanent d’équilibre entre la part narrative accordée aux personnages et à leurs divertissements ainsi qu’à la représentation de l’hiver, véritable protagoniste. L’unité de l’oeuvre tient à la facture lisse employée par l’artiste ainsi qu’à la perspective lumineuse qui unit les plans entre eux par des transitions à peine perceptibles dans une harmonie délicate caractéristique de l’artiste.