';
X

recherche

de jonckheere old masters

Clara Peeters

1594 - Anvers - après 1657

Peu de faits concernant l’existence de Clara Peeters nous sont connus. Sa date de naissance - le 15 mai 1594 - a été retrouvée dans les registres de baptême de l’église de Sainte Walburge d’Anvers. Comme son nom ne figure pas dans les archives de la Corporation de Saint-Luc, on peut supposer qu’elle ne reçut aucune formation au métier de peintre. Sa présence serait signalée à Amsterdam en 1612, et à La Haye en 1617. On trouve trace d’un acte de mariage entre une certaine Clara Peeters et Hendrick Joosen, en l’église de Sainte Walburge d’Anvers. Ce fait pourrait concerner l’artiste. Clara Peeters est étonnamment précoce, à en juger par cinq œuvres signées, dont les dates s’échelonnent de 1608 à 1612. Une cinquantaine de tableaux de l’artiste a été conservée. Une trentaine est signée et une dizaine datée.

Ses premières œuvres se caractérisent par une grande sophistication de travail et de composition. Cela trouve sans doute sa source dans le fait qu’Anvers, alors encore la capitale artistique des Pays-Bas, était la ville où le détail et la finesse d’exécution étaient mis en avant plus que dans d’autres centres flamands tels que Haarlem ou Utrecht. La plupart de ses natures mortes s’inscrivent dans la catégorie des “déjeuners”, c’est-à-dire des présentations plus ou moins luxueuses de nourritures diverses, d’objets présentés sur des tables dressées. Comme Osias Beert, elle dispose les éléments à distance les uns des autres, mais, plus que lui, elle cherche à les relier au moyen de formes secondaires, et indique ainsi la profondeur de l’espace. Si elle doit les bases de sa composition et certains de ses motifs à Osias Beert, elle développe rapidement une gamme de sujets et de techniques qui lui est propre. Pour atteindre l’unité, Clara Peeters réserve à certains tableaux la représentation d’éléments de même nature. Elle se livre à des variations sur le thème des fromages, poissons, crustacés, coquillages, gibier... Ce dernier sujet allait connaître un succès immense en Flandres avec Frans Snyders et Jan Fyt. Bien que la fin de sa carrière reste encore vague, son rôle dans l’élaboration du “déjeuner” à Anvers au début du XVIIe siècle est depuis longtemps reconnu.