';
fr
X

recherche

de jonckheere old masters

GIOVANNI CAPASSINI

1510 Florence - Tournon 1579

Giovanni Capassini, également connu sous le nom de Jean Capassin, est un artiste maniériste florentin. Il a commencé sa carrière en Italie, en même temps que Francesco Salviati et Giorgio Vasari, qu'il a rencontrés dans les studios de Baccio Bandinelli et Raffaello da Brescia. Il a ensuite fait la connaissance d’Andrea del Sarto pour qui il est devenu apprenti et a été dénommé «Nannocio» par ce dernier et Vasari, en guise d’abréviation pour son prénom «Giovanni».

Découvert à Rome par le cardinal François de Tournon (1489-1562), Capassini fut nommé l'un de ses principaux peintres. Cette découverte opportune l'amène à déménager à Tournon (France) en 1553, où il épouse Marguerite de Myet, puis se charge de devenir maître de plusieurs étudiants. En 1564, Capassini travaille avec l'aide de ses étudiants sur la décoration des Entrées du roi Charles IX et de la Reine Catherine de Médicis à Aix-en-Provence (France) puis s'installe à Lyon où sa présence est documentée entre 1565 et 1568. En tant que protégé du Cardinal de Tournon, il bénéficie d'une grande notoriété, lui permettant de rencontrer des artistes comme Corneille de Lyon, qui semble avoir eu une influence apparente sur son travail. Son succès croissant et son établissement au sein de la noblesse, lui ont conférés lors de son séjour à Lyon, le poste de maître de l'assistant Etienne de Martellange. Les œuvres de Capassini évoquent avec distinction une influence maniériste florentine, visible d’autant plus dans son plus ancien tableau Le Triptyque de Tournon signé et daté de l’année 1555. Le panneau de gauche Les pèlerins d'Emmaüs, aujourd'hui conservé au Musée du Louvre, et La Résurrection ainsi que Le cardinal François de Tournon et Le Noli me tangere, exposés au Lycée Gabriel Faure à Tournon, accentuent également le style florentin révélé par le choix des couleurs (rose, jaune et vert), les poses contorsionnées et le fin travail des lois de perspectives. Entouré d'artistes Français, il fut grandement influencé par les techniques locales. Ceci le menant à la production d’un consciencieux mélange de factures, particulièrement visible dans son portrait monumental du cardinal François de Tournon sur le panneau de droite du triptyque. Capassini a peint plusieurs autres portraits présentant cette double influence Florentine et Française tel que Le Portrait d'un jeune étudiant, ou encore Le Portrait de Nicolas Roussel.

oeuvres