';
X

recherche

de jonckheere old masters

Jacob Hoefnagel

1575 - Anvers - vers 1630

Fils de Georg Hoefnagel, Jacob naît à Anvers en 1575. Son nom figure, en 1582, dans les registres de la Guilde des peintres d’Anvers., mais Jacob a probablement été formé par son père. En 1592, il publie une série d’estampes exécutées d’après des dessins de son père, Georg Hoefnagel, avec lequel il collabore au cours des années 1590-1600. En 1595, il fait des dessins d’après des projets de son père, vraisemblablement pour Braun et Hogenberg Civitates Orbis Terrarum. Il suit probablement Georg à Prague où sa présence est attestée le 12 août 1599 (sate indiquée sur un dessin, Budapest, Szépmüvészeti mùzeum, n° d’inv. 133). Il s’installe alors très vraisemblablement dans cette ville où il vivra désormais.

Le 7 novembre 1602, il est nommé Kammermaler impérial. Il se marie en 1604. En 1609, le conseil municipal de Vienne lui offre une coupe de récompense de quinze copies de ses célèbres « vues » de la ville. Le 2 septembre, il perçoit la somme de sept mille vingt-huit gulden vingt groschen pour des travaux qu’il a présentés à la cour impériale. En 1611, il collabore directement au Civitates Orbis Terrarum de Braun et Hogenberg ; sa contribution se fait sous forme de dessins des villes de Bohême et de Hongrie. Un recensement, en 1612, des personnalités vivant à la cour, à la mort de Rodolphe II, mentionne le nom de Jacob Hoefnagel, suivi du titre de Contrafetter (portraitiste). Selon des réclamations d’arriérés soumises ultérieurement, il abandonnerait le service impérial à la fin du mois de février 1612. Hainhofer, rapporte que, en 1612, Jacob Hoefnagel vit à Vienne. Cependant, il est de retour à Prague en 1613 (selon la signature, la date et la localisation indiquées sur une œuvre autrefois à Amsterdam, collection Popelandam). En 1614, il devient citoyen de la Malà Strana (Kleine Seite) de Prague. En 1616, il reçoit en qualité de « Gewester Cammermahler » un arriéré de mille cinq cents gulden qui lui est versé par la cour impériale. En 1617, il est néanmoins aux prises avec des difficultés financières. Calviniste convaincu, il soutient en 1618 la cause des Etats protestants et ultérieurement celle du « Roi d’Hiver ». C’est pourquoi, après la bataille de la Montagne Blanche, condamné à mort par contumace, il doit fuir la bohême (1621). Il s’établit en Hollande où il est probablement à l’origine de la publication d’un ouvrage intitulé Diversae Volatilium Icones, fait d’après des dessins de Georg Hoefnagel. Celui-ci sera publié en 1630. Jacob Hoefnagel meurt en Hollande aux alentours de cette même année.