';
X

recherche

de jonckheere old master

Maître de Francfort

C. 1460 – actif jusqu'en 1520 env.

Peintre hollandais résidant à Anvers, ce maître anonyme tire son patronyme de l’exécution de deux triptyques, l’un consacré à Sainte Anne pour l’église des Dominicains de Francfort, et l’autre représentant la Crucifixion pour Klaus Humbracht (1440-1504), bourgeois de la ville. Ce maître nous est connu physiquement par un double portrait le représentant avec sa femme (ancienne coll. Auspitz, musée d'Anvers) et date de 1496. L’âge des modèles y figure également : trente-six et dix-sept ans. Répertorié par Friedländer, son oeuvre s’inspire de grands artistes comme le Maître de Flémalle, Rogier Van der Weyden ou Hugo Van der Goes, dont il observe le Retable Montforte (Berlin).

A la tête d’un atelier prolifique, il se distingue par le caractère monumental de ses figures. Il évolue à Anvers auprès des grands maniéristes tels que Quentin Metsys et Joos van Cleve, sans pour autant être marqué par les oeuvres de ces derniers. Pourtant ses élèves, plus novateurs que leur maître, démontrent ensuite un vif intérêt pour cette production. On s’accorde aujourd’hui à identifier le Maître de Francfort à Hendrick Van Wueluwe, passé franc maître en 1483, et dont les émules furent le Maître de San Diego, le Maître de Stuttgart, le Maître de Watervliet.