Peinture flamande et tableaux de maîtres anciens par la Galerie De Jonckheere

La peinture flamande est présente dans les plus grands musées du monde et suscite depuis toujours un intérêt et une passion toute particulière chez les collectionneurs. Tableaux de maîtres anciens, paysages, portraits, vedute et vues italiennes : nous expertisons tous vos tableaux de collection.


 

Isaac Soreau

Nature morte avec corbeille de raisins, bol de mûres et bouquet de fleurs sur un entablement

Nature morte avec corbeille de raisins, bol de mûres et bouquet de fleurs sur un entablement
Panneau - 49,2 x 65,7 cm
Natures mortes, Tableaux XVIIe

Provenance :

  • Collection privée, Bordeaux, 1840 ;

  • Collection privée, Angleterre, 1974 – 1984 ;

  • Vente Speelman, Londres, 1987 ;

  • Collection privée, Etats-Unis.

lire la suite

Littérature : BOTT G., « Stillebenmaler des 17 Jahrhunderts : Isaak Soreau, Peter Binoit », in Kunst in Hessen un dam Mitterlrhein, Darmstadt, 1962. BOTT G., Die Stille benmaler Soreau, Binoit, Codino und Marell in Hanau und Frankfurt 1600-1650, Hanau, 2001, p.177. GREINDL E., Les peintres flamands de nature morte au XVIIe siècle, Sterrebeek, 1983, pp. 69 et 383.
Expositions : The Inspiration of Nature, John Mitchell & Sons, Londres, 27 octobre – 13 novembre 1976, pp. 50 – 51.

Plus d'infos

1604 - Hanau - après 1638

Isaac Soreau est né dans la petite ville allemande de Hanau d’un père artiste peintre, Daniel Soreau. Celui-ci dirigeait un atelier dans lequel Sébastien Stosskopf (1597–1657) et Joachim von Sandrart (1606–1688) firent leur apprentissage. La famille Soreau avait quitté Tournai afin de rejoindre les partisans de la Réforme. Aux côtés de son frère Jean, Isaac apprit le métier en s’inspirant des magnifiques natures mortes paternelles.

 

Ses compositions sont caractérisées par une recherche d’équilibre et par la frontalité, rappelant la manière de son contemporain anversois Jacob van Hulsdonck (1582–1647). Doué d’un sens de l’observation particulièrement développé, Soreau transcende les objets en exaltant leur beauté naturelle. Faisant preuve d’une adresse rarement égalée, sa technique se révèle exceptionnelle, nette et d’une rare acuité. Ignoré par les historiens de l’art jusqu’au milieu du XXe siècle, il suscite aujourd’hui l’admiration des connaisseurs et tient incontestablement sa place parmi les meilleurs peintres flamands de natures mortes du siècle d’or.

® Galerie De Jonckheere  |  Mentions légales  |  Contacts  |  Conception 2exVia avec MasterEdit©