';
fr
X

recherche

de jonckheere modern

René Magritte

biographie

RENÉ MAGRITTE
Lessines 1898 – 1967

Bruxelles Figure majeure du surréalisme et de la peinture belge, René Magritte est né le 21 novembre 1898 à Lessines et mort à Bruxelles le 15 août 1967. C’est avec assiduité qu’il fréquente de 1916 à 1918 les cours de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Sa famille s’étant installée dans la capitale, il travaille en 1919 et 1920 dans l'atelier de Pierre-Louis Flouquet qui lui fait découvrir le cubisme et le futurisme. Les deux artistes exposent des œuvres en janvier 1920 au Centre d'art de Bruxelles. Après avoir effectué son service militaire en 1921-22, il épouse en juin 1922 Georgette Berger

S’il est introduit dans le milieu Dada suite à sa rencontre avec Camille Goemans et Marcel Lecomte, il doit surtout à ce dernier en 1925 sa plus grande émotion artistique par la découverte d’une reproduction du Chant d’amour de Giorgio De Chirico, peinture poético-métaphysique. Se souvenant de cette véritable révélation, il écrira plus tard : « Mes yeux ont vu la pensée pour la première fois ». Même s’il peint de manière abstraite jusqu’en 1926, le Jockey Perdu, réalisé en cette même année, est considéré comme étant l’œuvre charnière de l’entrée de Magritte dans l’univers surréaliste. Un réel conflit entre réalité et illusion s’instaure. Cette œuvre marque l’abandon définitif des recherches esthétiques et formelles au profit d’une peinture ouverte à la poésie et au mystère. Le premier groupe surréaliste bruxellois assiste d’ailleurs en janvier 1928 à la première grande exposition de Magritte à la galerie L'Époque dirigée par Mesens, alors que depuis août 1927, le peintre a quitté la Belgique et séjourne désormais dans le Val-de-Marne en France. Ce déménagement lui permet de rencontrer les surréalistes historiques tels André Breton, Paul Éluard, Max Ernst ou Salvador Dalí et de participer à leurs activités. Les liens avec les surréalistes parisiens restent cependant difficiles et René Magritte se fâche avec André Breton, au sujet d'un Christ que Georgette Magritte porte en pendentif. La crise de 1929 déferlant en Europe, René Magritte rentre à Bruxelles en 1930 et y présente l’année suivante une nouvelle exposition organisée par Mesens. Magritte expose en 1933 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et réalise en 1936 sa première exposition à New York, à la galerie Julien Levy. En 1937, il rencontre Marcel Mariën et séjourne à Londres où il expose en 1938 à la London Gallery de Mesens. Après l'invasion allemande de la Belgique en mai 1940, Magritte quitte Bruxelles, réside brièvement à Carcassonne avant de rentrer chez lui. Il réalise en 1952 et 1953 le Domaine enchanté, huit panneaux pour la décoration murale du casino de Knokke-le-Zoute. À partir de 1957, grâce au marchand Iolas et aux collectionneurs américains, les portes du succès s’ouvrent pour Magritte, qui décède dix ans plus tard, chez lui, des suites d’un cancer du pancréas.

Pour toute demande d'information, n'hésitez pas à nous contacter