';
fr
X

recherche

de jonckheere modern

Victor Vasarely

biographie

Victor Vasarely
Pécs 1906 – 1997 Annet-sur-Marne

Peintre et plasticien de renom considéré comme le créateur de l’Art Optique ou « Op Art », Victor Vasarely naît en Hongrie en 1906. À Budapest, après deux années d’étude de médecine, l’artiste intègre en 1929 l’école du Bauhaus appelée Muhëly, « atelier » en hongrois. Il y apprend les préceptes établis par les allemands Gropius, Klee, Kandinsky ou encore Albers. Cette formation donne l’occasion à Vasarely d’explorer les champs infinis du constructivisme et de l’abstraction. Il développe dès lors une vision de l’art communautaire, ouvert au monde et à ses changements, notamment son industrialisation importante. Quittant la Hongrie pour des raisons politiques, il s’installe à Paris en 1930. Il travaille pour des agences de publicité et s’ouvre alors une période dite « graphique », jusqu’en 1946. Il y met à profit ses talents de dessinateur en travaillant sur la ligne, la matière et la lumière, posant ainsi les fondements de sa recherche plastique.

Entre 1935 et 1947, Vasarely se tourne temporairement vers la peinture figurative dénotant cependant une forte tendance à la simplification et la schématisation. La découverte de la Bretagne et de la Provence le marque profondément et il poursuit sa prospection dans l’abstraction. D’autres périodes hautement créatives suivent, comme Denfert (1951 – 1958) et Cristal (1948 – 1958) ; cette-dernière laisse notamment le champ libre aux jeux de couleurs pures annonçant le cinétisme, cher à l’artiste. La période Noir – Blanc (1954 – 1960) renoue avec le graphisme, les réseaux linéaires et les déformations ondulatoires. Vasarely s’intéresse également à la photographie. Il expose à Paris en 1955 ses travaux sur le mouvement, aux côtés de Duchamp, Man Ray, Calder, Tinguely et Agam. Cette même année est marquée par la publication du Manifeste Jaune développant le concept de « plastique cinétique ». À partir des années 60, la couleur éclate véritablement dans les œuvres du peintre qui met en place son Alphabet Plastique permettant combinaisons et permutations multiples à portée universelle. La systématisation de la fabrication des éléments composant les projets entraine la construction d’ensembles monumentaux associés à l’architecture et l’environnement urbain.

En 1964, il reçoit le prix Guggenheim et, l’année suivante, il est invité à participer à l’exposition Responsive Eye au musée d’Art moderne de New-York consacré à l’Art Optique. Ce-dernier cherche à suggérer le mouvement sans le réaliser véritablement et instaure de nouveaux liens entre spectateur et image par la stimulation visuelle active. Le succès est au rendez-vous et Vasarely est consacré inventeur de l’Art Optique par le public et la presse. Les dernières décennies de sa carrière sont occupées, comme au commencement, par les recherches graphiques génératrices de mouvement cinétique, via notamment la déformation des lignes. La période « Vega » débute en 1968 et propose nombre de tableaux d’où semblent s’échapper des formes volumineuses et spectaculaires suggérant une galaxie, une pulsation cosmique, la mutation biologique des cellules. L’artiste créé une fondation comprenant plusieurs musées (Gordes, Aix-en-Provence, Pécs et Budapest). Il décède le 15 mars 1997 à Annet-sur-Marne, à l'âge de 91 ans.

Pour toute demande d'information, n'hésitez pas à nous contacter