';
fr
X

recherche

de jonckheere modern

Yves Klein

biographie

Yves Klein naît le 28 avril 1928 de deux parents artistes. Malgré cela, la peinture sera chez lui subordonnée à sa première passion. Lors de son adolescence, le jeune Klein est un judoka confimé. Lorsqu’il s’initie à la pratique du judo en 1947, cette activité n’est pas considérée comme un sport mais comme une méthode d’éducation intellectuelle et morale qui vise à la pleine maîtrise de soi. Sa passion pour le judo le fera voyager jusqu’au Japon ou il devint ceinture noire puis quatrième dan. De son temps, aucun Français n’avait encore obtenu cette distinction. En 1955, Klein ouvrit sa propre école de judo qu’il prit soin de décorer de ses monochormes mais pour des raisons financières, il fût contraint d’en fermer les portes l’année suivante. Parallèlement au judo, Klein découvrit en 1947 la parole mystique promulguée par les Rose-croix et fit régulièrement la lecture de la Cosmogonie, le texte fondateur de l’ordre par Max Heindel. Depuis sa découverte Klein envisage ses monochromes comme de véritables objets de culte. Il faudra néanmois attendre 1955, année de l’ouverture de son école de judo, pour que Klein ne se lance dans une carrière assumée de peintre. Il présente cette année là au Club des solitaires de Paris des monochromes de différentes couleurs pour une exposition qu’il intitulera Yves, couleurs. C’est lors de cette première exposition qu’il fera la rencontre du critique Pierre Restany avec qui il maintiendra une collaboration soutenue jusqu’à la fin de sa vie.

En 1957, Klein fît un voyage détermiant pour son œuvre. Il découvrit à Assise les ciels bleus de Giotto qui le plongèrent dès cet instant dans son “époque bleue“. Cette découverte, était pour lui la confirmation que la monochromie bleue deviendrait sa voie ; celle d’une peinture uniforme et spirituelle. Klein se lance alors dans une longue recherche technique pour obetnir ce bleu qui l’a envouté ainsi que sa texture et il propose enfin en 1960 à l’Institut National de la Propriété Industrielle une formule qui sera retenue comme l’IKB (International Klein Blue). Une fois la fomule déposée, Klein s’autorise l’utilisation de l’or et du feu et met en place des oeuvres rassemblants des troilogies de couleurs bleues, ors et roses.

Pour toute demande d'information, n'hésitez pas à nous contacter