';
fr
X

recherche

de jonckheere old masters

Jan van Kessel

Nature morte d’insectes sur un brin de romarin, avec des papillons, un bourdon, des coléoptères et d’autres insectes

Signé et daté en bas à gauche : J v. kessel. F. Ao 1653
Sur panneau, 11.5 x 14 cm

présentation

Jan van Kessel fait partie d'une célèbre dynastie de peintres. Petit-fils de Jan Brueghel de Velours et neveu de Jan Brueghel le Jeune et de David Teniers le Jeune, il naît à Anvers en 1626. Il est apprenti chez Simon de Vos, peintre de genre et d'histoire, et peut-être étudie-t-il avec son oncle Jan Brueghel le Jeune. Bien qu'on le décrive simplement comme un " blomschilder " (peintre des fleurs) lors de son enregistrement comme maître à la Guilde d'Anvers en 1645, il produit une œuvre immense et variée comprenant des natures mortes de fleurs, de fruits et d'insectes, des peintures d'animaux, des paysages allégoriques et des thèmes dévotionnels.

Une grande partie de l'œuvre de van Kassel est consacrée à des études aux couleurs exquises de coquillages, de fleurs, d'insectes et d'autres créatures vivantes sur un fond clair, dont la peinture ici présente est un très bel exemple. Elle illustre un brin de romarin en fleur, entouré de deux espèces de papillons, d'un bourdon, d'un papillon de nuit, d'un scarabée, d'un hanneton et d'autres petits insectes. Ce qui caractérise chaque plante et chaque créature est décrit méticuleusement, en détail, jusqu'aux veines des ailes des insectes et jusqu'aux poils du thorax de l'abeille, mais à l'inverse des spécimens morts du cabinet d'un entomologiste, on les voit en pleine vie. On voit les papillons et les bourdons en vol, comme s'ils planaient au-dessus du brin de romarin, tandis que les autres insectes semblent posés sur la surface du panneau ou y ramper, et jeter des ombres qui créent un fort effet d'illusion.

Cette image et d'autres du même genre sont retranscrites avec une telle précision que, dans la plupart des cas, on peut facilement identifier les différentes espèces. Chaque spécimen est placé soigneusement sur un fond neutre et produit un dessin décoratif, tout en affichant au mieux les traits distinctifs de chaque espèce. Van Kessel a probablement étudié la plupart de ses sujets d'après nature, mais il s'inspire aussi, sans nul doute, d'illustrations manuscrites et de sources imprimées. Si on observe étroitement cette composition, on découvre l'utilisation de plusieurs points de vue et des incohérences dans la position des ombres - ce qui révèle que l'artiste s'inspire d'un certain nombre d'études indépendantes, non d'un ensemble considéré comme un tout. Malgré ces petites incohérences, les peintures d'histoire naturelle de cet artiste transmettent une vive impression de la variété et de la générosité de la nature.

Van Kessel commence à peindre ce genre de natures mortes au début des années 1650. Les premiers exemples dates de 1653, année de l'exécution de ce panneau. On sait que ces peintures sont conçues en tant que séries et utilisées pour décorer des cabinets de curiosité. Cette peinture aurait pu faire partie d'une de ces séries, du fait que cinq autres panneaux de même dimension et faits à la même date, existent toujours, et représentent tous des plantes en fleur et des insectes . Les premiers panneaux de cet artiste se distinguent dans un certain sens des suivants par leur splendide exécution riche de détails.

Cette peinture provient de la collection de Mme Paul Mellon (veuve du financier et philanthrope, Paul Mellon) qui est morte en 2014, âgée de 103 ans. Toute sa vie durant, Rachel " Bunny " Mellon a jardiné avec amour. Parmi ses nombreuses activités dans ce domaine, elle a conçu des jardins pour ses propres maisons et pour celles de ses amis, y compris Jacqueline Onassis pour qui elle a transformé la Roseraie de la Maison Blanche. À Oak Spring, la grande propriété des Mellons en Virginie, elle a assemblé une collection de livres, de manuscrits et d'objets rares, connue du monde entier, concernant l'aménagement paysager, l'horticulture, la botanique et les sciences naturelles.

Jan van Kessel est baptisé à l'église Saint Georges (Sint Joriskerk) d'Anvers, le 5 avril 1626. Son père, Hieronymus II van Kessel est peintre et sa mère, Paschasia est la fille de Jan Brueghel de Velours. En 1634-35, on l'enregistre à la Guilde de Saint Luc d'Anvers, comme élève de Simon de Vos et, semble-t-il, plus tard comme l'élève de son oncle et parrain, Jan Brueghel le Jeune. Van Kessel devient maître à la guilde en 1644-45, comme peintre des fleurs. Il épouse Maria van Apshoven le 11 juin 1647 à la cathédrale Notre-Dame (Onze Lieve-Vrouwekerk) d'Anvers : le couple a treize enfants. Ferdinand et Jan le Jeune deviennent aussi peintres. Van Kessel passe quelque temps en Espagne comme peintre à la cour de Philippe IV et comme capitaine dans l'armée du roi. On ne connaît pas les dates exactes de son séjour, mais c'est sans doute de la fin des années 1640 au début des années 1650, si on en croit la série de huit grandes peintures de fleurs datées 1652, originaires d'Espagne et très probablement faites pour le roi. Van Kessel est de retour à Anvers en 1654 pour la naissance de son fils, Jan le Jeune. L'année suivante, il achète une maison, " De Witte en de Rose Roos " (La Rose Blanche et Rouge), ce qui suggère qu'il est alors revenu aux Pays-Bas. Il meurt à Anvers le 18 octobre 1679, dans une pauvreté relative, après avoir hypothéqué sa demeure, afin de couvrir ses dettes.


Provenance :
Collection privée, Suède (constituée en 1934)
Richard Green, Londres, 1982
Collection de M. et Mme. Paul Mellon (achetée à celui-ci en juillet 1982), Upperville, Virginie, Etats Unis, jusqu'en 2014


Littérature :
The Connoisseur, juin 1982, publicité, illustrée
E. Greindl, Les peintres flamands de nature morte au XVIIe siècle, Sterrebeek, 1983, n° 3,
p. 365
S. Segal, Flowers and nature: Netherlandish flower painting of four centuries, Amsterdam, 1990, p. 209, fig. 47a
L. Tongiorgi Tomasi, An Oak Spring Flora: Flower Illustration from the Fifteenth Century to the Present time, A Selection of Rare Books, Manuscripts and Works of Art in the Collection of Rachel Lambert Mellon, Upperville, 1997, n° cat. 26, p. 106
F. G. Meijer, Dutch and Flemish Still-Life Paintings bequeathed by Daisy Linda Ward, Waanders, 2003, p. 230, note 6
K. Ertz & C. Nitze-Ertz, Die Maler Jan van Kessel d. Ä 1626-1679, Jan van Kessel d. J 1654-1708, Jan van Kessel der "Andere" c. 1620-c. 1661: kritische Katalogue der Gemälde, Lingen, 2012, n° cat. 378, p. 262, illustré (faussement censé provenir de de Boer).


Expositions :
Amsterdam, Kunsthandel P. de Boer, De Helsche en de Fluweelen Brueghel. En Hun Invloed op de Kunst in de Nederlanden, février - mars 1934, n° cat. 295
London, Richard Green, Old Master Paintings, 1982, n° cat. 29