';
fr
X

recherche

de jonckheere old masters

Pieter Coeck van Aelst

La Vierge au coussin

Panneau : 24,4 x 20,4 cm

présentation

Cette Vierge au coussin est une œuvre pouvant faire figure de référence dans le corpus de Pieter Coeck van Aelst. Grand ordonnateur des fastes princiers, traducteur de Vitruve et de Serlio, dessinateur de cartons pour les prestigieuses manufactures bruxelloises, ce peintre érudit nous livre ici une œuvre à la fois touchante et de grande qualité.

Dans la seconde moitié du XVe siècle apparaît une nouvelle sorte de commanditaires qui favorise le développement d’iconographies liées à la dévotion. La majeure partie de la demande est constituée d’œuvres dites de dévotion privée (devotio moderna). Il s’agit en général de peintures de petit format, représentant la Vierge, le Christ ou des personnages saints. Les peintres redoublent d’adresse pour accroître l’illusionnisme de la représentation afin que le dévot puisse prendre modèle sur l’image qu’il contemple. En témoigne le cadrage resserré de cette composition peut-être inspirée de la Vierge au coussin d’Andrea Solario (1460 – 1524) aujourd’hui conservée au Musée du Louvre. Cette œuvre délicate reprend une typologie chère à Schongauer, Dürer, Rubens ou encore Roger van der Weyden. L’Enfant est en effet déposé sur un ravissant et confortable coussin de brocard.

Plus encore dans cette œuvre, la délicatesse s’exprime dans le geste tendre unissant la Vierge et le Christ. Emprunt de douceur, il est souligné habilement par les courbes de leurs bras, de leurs mains entrelacés et par l’ovale pur du visage de la Vierge, dont le manteau d’un rouge profond forme, par l’abondance de ses plis, un appui protecteur à la tête de l’Enfant. Ces deux figures s’intègrent harmonieusement dans un paysage verdoyant, où l’artiste démontre sa maîtrise des plans successifs qui s’étagent jusqu’aux confins d’un ciel bleuté. Le raffinement de l’exécution picturale de ce charmant panneau est exceptionnel et révèle un peintre au faîte de ses capacités, assimilant et intégrant avec virtuosité les courants les plus novateurs de l’art de la Renaissance.

Provenance :
Collection privée.