';
X

recherche

de jonckheere old master

Abraham Janssens

Les quatre Eléments

Panneau
50,4 x 64,4 cm

présentation

En 1608, à l’apogée de son succès, Abraham Janssens peignit une œuvre de grande qualité qui allait le rendre célèbre à travers tous les Pays-bas : les Quatre Eléments. Tableau de grande taille (166 x 200cm), il fut exposé au public l’année de sa création et connut un immense succès. Les Quatre Eléments firent de Janssens l’artiste le plus en vue d’Anvers. Vendue aux enchères en 1936, l’œuvre a aujourd’hui disparu.

Conséquence de ce succès, le peintre repris la même composition dans un format plus intimiste (50,4 x 64,4 cm). Commandée par un collectionneur anversois pour son cabinet particulier, notre version est datable de 1616/1617. Sa grande qualité et la ressemblance parfaite avec l’œuvre de 1608 permettent indiscutablement d’en attribuer l’exécution à Abraham Janssens.

L'organisation savante des scènes et la disposition élaborée des personnages, qui caractérisent ses œuvres antérieures, cèdent le pas à une composition d'esprit plus proche de Rubens. Il prête à ses personnages, puissamment modelés, des attitudes et des expressions indéterminées. La Terre, identifiable à sa corne d’abondance, est représentée par une femme âgée richement vêtue dont la tête est ornée d’une « couronne de ville ». L’Eau est illustrée par une jeune femme nue, coiffée d’une couronne de roseaux. Assise sur un rocher, elle agite son sceptre pour faire couler l’eau qui donnera vie aux poissons éparpillés à ses pieds. Le paon, attribut de Junon, reine du ciel, adjoints à l’arc en ciel et aux ailes de la seconde jeune femme au corps dénudé, nous permettent de l’identifier comme étant la personnification de l’Air. Le Feu quant à lui, nous tourne le dos. Assis sur un canon qui crache des flammes, ce jeune homme aux allures du dieu Mars, porte un casque orné de la salamandre de feu.

On retrouve clairement dans cette composition le goût d’Abraham Janssens pour l’Antique. Le peintre reste fort influencé par ses contemporains Vénitiens, Florentins et Romains. Sous la forte impulsion communiquée par l'art italien, en matière de plasticité et d'expressivité, il privilégie les contours pour donner à ses personnages un caractère volumineux et sculptural. Il démontre avec un véritable faste sa capacité artistique et son aptitude à créer de beaux nus féminins aux doux visages antiques, respectant ainsi les canons de beauté de l’Italie classique. Maître du clair-obscur, il aimait que sa peinture soit faite de forts contrastes de lumière et d'ombre comme il en fait ici l’usage avec précision pour un rendu des plus spectaculaires.

Appréciés par ses contemporains, les tableaux d’Abraham Janssens figurent aujourd’hui encore dans les plus belles collections. Cette fantastique représentation des Quatre Eléments représente à n’en pas douter l’une des compositions les plus abouties et les plus importantes dans la carrière de l’artiste.

Provenance :
Collection privée, Allemagne du Sud ;
Collection privée.

Littérature :
Ce tableau sera reproduit dans le catalogue raisonné d’Abraham Janssens actuellement en préparation : Joost Vander Auwera : Abraham Janssens, Diss. Unvi. Ghent 2003, Manuscrit non publié, S. 804-805.