';
X

recherche

de jonckheere old masters

Abraham Storck

Marine avec vue d’une plage animée de personnages

Toile : 33 x 44 cm
Signé en bas à droite A. Storck F

présentation

Cette scène de marine est une belle synthèse du talent de Storck pour ce genre. La précision du peintre amstellodamois dans le rendu des détails techniques des embarcations lui assura l’admiration de tous les spécialistes en la matière. A travers cette vaste composition et par sa palette harmonieuse, le peintre place le spectateur au cœur d’une vue maritime et à proximité d’une plage où déambulent des élégants.

Le tableau présente l’activité des voiliers de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et occidentales qui détenait le monopole du commerce à destination de l'Afrique de l'Ouest (entre le Tropique du Cancer et le Cap de Bonne-Espérance), de l'Amérique, incluant l'Océan Pacifique, de la partie orientale de la Nouvelle-Guinée et encore de l’Asie. Le deux compagnies, fondées respectivement en 16211 et en 1602, étaient indubitablement les protagonistes majeurs de la colonisation néerlandaise de l’Amérique, de la Chine et de l’Inde. C’est pour cette raison que la peinture de marine se développe surtout en Hollande et dans les Flandres. Les peintures n’étaient pas peintes pour les aristocrates et la royauté mais pour les commerçants, les propriétaires de navires, les armateurs qui firent de la nouvelle République Néerlandaise la nation la plus prospère et commerçante en Europe.

Le peintre ne s’arrête pas simplement à la description de la mer mais il montre également sa capacité dans la reproduction de figures humaines. La figure de l’homme sur la droite est intéressante ; il regarde le lointain à travers la lentille de son télescope, outil inventé au début du XVIIe siècle par l’opticien hollandais Hans Lippershey. La beauté du panorama, le caractère fouillé de la composition ainsi que le détail accordé aux costumes des personnages en font une œuvre captivante. Cette composition peut être rapprochée de celle, plus grande, conservée au National Maritime Museum de Greeenwich. On y retrouve la même trame, à savoir une avancée de terre parcouru de personnages, et sur la mer, nombres de pavillons néerlandais flottant aux mats de gréements fastueux ou plus modestes.

Provenance :
Galerie De Jonckheere, 1992 ;
Collection privée, France.