';
X

recherche

de jonckheere old masters

Francesco Guardi

Paire de Capricci

Panneaux : 15,5 x 21,9

présentation

C’est le versant intimiste de l’art de Francesco Guardi qui s’exprime avec force dans ces deux charmantes vues, bien éloignées des fastes du Grand Canal ou de la place Saint-Marc. Ces deux caprices, représentant un point d’eau dominé pour l’un, par une église, pour l’autre, par des habitations, illustrent à merveille la peinture avant-gardiste et libérale de Francesco Guardi qui abordera ce genre de thème à partir des années 1760. Le caractère naturel du paysage, qui remplace les vues de l’architecture vénitienne, composé d’une forêt et de montagnes qui s’évanouissent à l’horizon, octroie une beauté indéniable à ces panneaux.

Le travail de notre artiste dans sa période de maturité – à laquelle peuvent être rattachés ces deux pendants – s’écarta donc de la tradition du paysage perspectif pour se rapprocher de la conception, plus libre et plus sensible, du « capriccio ». Le peintre recomposa alors, à partir de sites réels et identifiables, des vues imaginaires, dans lesquelles il put donner la pleine mesure d’un talent que l’on pourrait qualifier aujourd’hui de pré-impressionniste. Peintre libéral, Francesco Guardi n’a pas cherché à représenter chaque motif en allant dans le détail. Sa peinture s’octroie beaucoup plus de liberté et acquiert ainsi beaucoup plus de personnalité. Notre artiste a fait le choix de souligner l’humeur et l’atmosphère de la scène. Les jeux de lumières et de couleurs, que Guardi manipule avec grâce, sont remarquables, et le spectateur se laisse séduire à la contemplation de cette délicate vue. L’atmosphère lumineuse de l’ensemble se voit encore accrue par l’utilisation de couleurs transparentes et par la facture nerveuse du trait. Guardi arrive ainsi à créer, par de simples touches de couleur, cette impression fugace et si spécifique qui caractérise le jeu du soleil sur l’eau. La scène est agrémentée de personnages constitués de touches vives qui animent et donnent vie à cette atmosphère sereine et douce, que la touche vibrante propre à l’artiste accentue encore.

Ce très grand artiste nous offre dans ces deux petits tableaux un concentré de son talent qui achève de séduire le spectateur. En ouvrant le thème de la vedute à la réflexion sentimentale, ce type de représentation fait de ce peintre le précurseur d’un nouveau style, qui anticipe l’art du XIX siècle en apportant, du bout de son pinceau, une mélancolie toute romantique.



Provenance :
Collection privée

du meme artiste