';
fr
X

recherche

de jonckheere old masters

Adam van Breen

Paysage hivernal avec d’élégants patineurs sur un lac gelé, bateaux à glace et ville au lointain

Panneau : 56,5 x 104 cm

présentation

Au XVIIe siècle, le paysage hivernal ou winterkens devient un genre à part entière, recherché par nombre d’amateurs. Véritable pionnier de ce type de compositions aux côtés de Hendrick Avercamp, Adam van Breen est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs spécialistes de ces paysages de saison mettant en scène les plaisirs des jeux sur glace pratiqués par d’élégants personnages de la haute société.

Ce Paysage hivernal avec d’élégants patineurs sur un lac gelé, bateaux à glace et ville au lointain propose un fascinant panorama des jeux d’hiver très prisés des aristocrates hollandais. L’hiver des années 1610 et 1611 ayant été particulièrement rudes, les artistes se sont inspirés des conditions climatiques extrêmes et des loisirs qui en découlèrent. Adam van Breen fait la démonstration de ses talents de peintre par la subtilité des teintes employées, la finesse et la précision du dessin, l’équilibre de la composition et son aptitude à témoigner de son environnement naturel et humain. Comme dans la Scène de patinage du Louvre, le Patinage sur la rivière Amstel gelée de Washington ou encore Le paysage d’hiver avec d’élégants personnages patinant conservé à Berlin, le maître affirme un goût prononcé pour la figuration de personnages richement vêtus, dont il détaille minutieusement les costumes luxueux aux multiples plis serrés. Le motif du panache de plumes rouges agrémentant les chapeaux, le traineau tiré par un cheval au galop ou le petit chien jappant sont par exemple récurrents. Ainsi, ces tableaux sont à la fois d’aimables scènes de vie pittoresques et une précieuse source d’informations sur la mode vestimentaire et les divertissements de l’époque. Sur ce vaste terrain de jeu éphémère, le groupe au centre du tableau s’adonne au patinage tandis que d’autre se tiennent à bord de bateaux à glace, invention du début du XVIIe siècle, amusante mais peu sûre en raison de leur poids. Ces vaisseaux aux fanions flottant au vent contrastent avec l’embarcation fluviale couverte de gel et bloquée par les glaces au centre de la rivière. La présence des bateaux attire notre regard vers le fond de la composition où une perspective atmosphérique suggère une ville à l’horizon, flanqué sur la droite d’un opulent château. Une lumière délicate émane du ciel nuageux où se cache un timide soleil suggéré par les tons de rose pâle, réchauffant à peine la foule emmitouflée s’activant joyeusement sur la rivière mais apportant tout de même une calme harmonie au tableau.

Nous devons à Adam van Breen un Paysage d’hiver avec château à l’extérieur des murailles de la ville, signé et daté de la mention « A. v. Breen 1611 ». Conservé au Rijksmuseum d’Amsterdam, il présente beaucoup de similitudes avec notre panneau, en particulier le couple au premier plan dont l’homme lance une jambe en avant ainsi que la disposition du groupe tourné vers le bateau à glace qui ferme la composition sur la gauche. La même lumière diffuse et froide baigne la scène en lui conférant une belle harmonie de tons. Ce tableau a permis d’attribuer à l’artiste une autre version présentée en 1983 par la galerie Hoogsteder-Naumann de New-York, datée aux alentours de 1615.

Le paysage hivernal avec d’élégants patineurs sur un lac gelé, bateaux à glace et ville au lointain est très proche d’une version de la main d’un contemporain d’Adam van Breen, David Vinckboons (1576 – après 1632), peintre paysagiste de renom qui joua un grand rôle dans la diffusion des idées flamandes en Hollande et dont l’œuvre fut largement popularisée par la gravure. Il apparaît que van Breen a repris la composition de Vinckboons, monogrammée et datée de 1611, passée par notre galerie et dont une autre version est conservée au musée Thyssen-Bornemisza en Espagne. Ceci illustre la formidable émulation en vigueur dans le milieu artistique hollandais et le succès des tableaux d’hiver avec scènes élégantes. Avec les frères Avercamp ou encore van de Venne, tous ces artistes ont contribué à la renommée de la peinture hollandaise de la première moitié du XVIIe siècle. Adam van Breen, de par la variété des tableaux hivernaux qu’il livra, sa manière virtuose et minutieuse et les menus détails dont il émailla ses compositions, apparaît comme l’un des dignes représentants de ce courant pictural passionnant. Le tableau à la facture exceptionnellement soignée que nous présentons ici en est le magistral témoignage.

Provenance :
Collection privée, France

Du même artiste