';
X

recherche

de jonckheere old masters

Adam van Breen

Paysage hivernal avec d’élégants patineurs sur un lac gelé, une ville au lointain

Panneau
49,5 x 86,7 cm

présentation

Au XVIIe siècle, le paysage hivernal ou winterkens devient un genre pictural à part entière, reconnu et recherché par nombre d’amateurs. Véritable pionnier de ce type de compositions aux côtés d’Hendrick Avercamp, Adam van Breen est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs spécialistes des ces paysages blancs cultivant les plaisirs des jeux sur glace et le goût pour les personnages élégants.

Cette charmante composition, Paysage hivernal avec d’élégants patineurs sur un lac gelé, une ville au lointain, s’inscrit dans la veine hollandaise, en mettant l’accent sur la représentation des jeux de lumière sur les espaces gelés. Comme dans la Scène de patinage conservée au Musée du Louvre , van Breen compose son paysage en utilisant une perspective atmosphérique. Il recherche au premier plan la richesse du détail et apporte un grand soin aux coloris des vêtements des ravissants modèles vêtus à la mode de l’époque et représentant l’élite sociale de son temps. Sur cette rivière gelée, conçue comme un vaste terrain de jeu éphémère, une foule de patineurs s’ébroue joyeusement. Utilisant une palette d’une grande subtilité chromatique, notre artiste joue avec des nuances allant du gris au blanc crème dans le but de donner à cette scène de divertissement une réelle sensation de froid. Les nombreux citadins, redoutant sans doute la froidure du climat, redoublent d’énergie et s’essayent aux différentes activités comme le patinage ou le kolf (ancêtre du hockey sur glace).

Une luminosité délicate émane du ciel gris et nuageux d’où s’échappent des rayons de soleil ténus. Dans son œuvre, le travail de la lumière semble essentiel et s’exprime avec brio dans sa peinture. Dans un dessin du Rijksmuseum , il semble appliqué à la graphie des personnages, aux détails de leur tenue, à la variété de leurs attitudes. Mais dans les compositions peintes également conservées Amsterdam, les variations de lumière sont du plus grand effet. Qu’il s’agisse de la grande vue du Vijverberg , ou du divertissement hivernal , Adam van Breen s’applique à fondre les architectures dans une brume évanescente. Autant d’éléments qui font de ce tableau l’un des chefs d’œuvre du genre et qui permettent d’évaluer à sa juste mesure un artiste peu connu et trop tôt disparu. Il joue néanmoins un rôle important dans le développement du paysage d’hiver hollandais, un genre qu’illustrera par la suite A. van der Neer, bien sûr, mais aussi A. Verstralen et A. Vermeulen.

Provenance :
Galerie Leonard Koetser, 1970, comme « Adrian Pietersz. van de Venne » ;
Collection privée.

du meme artiste