';
X

recherche

de jonckheere old masters

Herri Met de Bles

Paysage panoramique avec la prédication de Saint Jean-Baptiste

Panneau : 37 x 28 cm
Signé d’une chouette, symbole de l’artiste (dans une cavité du rocher, au centre)

présentation

Ce Paysage panoramique avec la Prédication de Saint Jean-Baptiste illustre parfaitement les sujets qui rendirent célèbre Herri Met de Bles, neveu de Joachim Patinir et comme lui, peintre virtuose. En effet, par un paysage aux contours fluides et à la perspective lointaine, le maître choisit le thème de la Prédication de saint Jean-Baptiste pour donner corps au paysage. Car si le paysage n’est pas encore un genre autonome, il existe au travers de représentations de l’Ancien Testament, dont les personnages censés préfigurer la réalité du Nouveau, sont insérés dans de vastes étendues. Ici, la prédication de Saint Jean-Baptiste rappelle le message porté par ce dernier, à savoir celui de l’humanité aveuglée par le péché originel et qui peut désormais recouvrer la vraie vision. La prédication sert aussi à la conversion de ceux qui, selon la prédiction d’Isaïe, se seraient détournés de Dieu. Ainsi, Jean-Baptiste apparaît souvent comme un harangueur de foules, incitant au baptême. Cette vaste foule, soulignant le caractère universel du message de Jean-Baptiste, se distingue par sa grande variété : collecteurs d’impôts, soldats et prostituées.

Les différentes versions de ce thème suivent globalement le même schéma. On distingue les trois plans colorés échelonnés traditionnels, et généralement la scène de prédiction se trouve dans l’ombre de la partie gauche. Le prédicateur, par son bras tendu, enjoint son auditoire à se diriger vers la « lumière » figurée ici par la ligne d’horizon cristalline. Remarquable, l’agitation générée par le discours du prédicateur est traduite par le mouvement de la foule bigarrée.

La beauté des personnages et la splendeur du paysage dans lequel le peintre les insert sont à l’origine du succès populaire de ce type de tableaux au XVIe siècle : sans occulter l’épisode biblique, le peintre trouve le prétexte idéal pour représenter un paysage panoramique, à l’horizon sans limites.

Provenance :
Collection privée, Munich