';
X

recherche

de jonckheere old master

Corneille de Lyon (Attribué à)

Portrait de Charles de La Rochefoucauld, comte de Randan

Panneau
15,8 x 11,3 cm

présentation

L’habileté de Corneille de Lyon à capturer son modèle avec un réalisme saisissant fit de lui un des artistes favoris de la cours de France au seizième siècle. Il est donc nullement étonnant qu’un homme de statut tel que Charles de La Rochefoucauld, comte de Randan (1523-1562), se retrouve parmi ses plus fameux portraits.

Charles de La Rochefoucauld participa à la défense de la ville Metz en 1552 lors du siège de la ville par les armées de Charles-Quint. Il vainquit à cette occasion le lieutenant de la cavalerie de l’empereur. Cet évènement annonça le début d’une carrière militaire à succès grâce à laquelle il reçut, entre autres, le prestigieux ordre de Saint-Michel. Il fut nommé par la suite colonel de l’infanterie, remplaçant François de Coligny qui avait adopté publiquement la religion réformée. Il fut blessé à la tête au siège de Bourges en 1562 et mourut d’une blessure qu’il reçut lors du siège de Rouen, le 4 novembre 1562.

Cet admirable portrait présente beaucoup de similarités avec la célèbre peinture du comte conservée au Louvre : Charles de La Rochefoucauld n’est cependant pas représenté ici avec un béret à plume et son pourpoint se trouve boutonné différemment. Comme à son habitude, l’artiste fait preuve de finesse et d’un sens du détail tant dans la composition du visage que dans celle de l’habit, qui se voit ici décrire avec soin. Le peintre relève toutes les subtilités du pourpoint du comte, soulignant avec précision chaque bouton et chaque variation des plis du vêtement. La couleur crème du costume ajoute une touche de luminosité au tableau, s’équilibrant avec la teinte pâle du visage. Le manteau noir recouvrant les épaules du comte maîtrise le contour de la silhouette tout en faisant ressortir l’élégance du modèle

Si nous nous référons au catalogue d’Anne Dubois de Groër, le tableau du Louvre serait daté des années 1550-1555. Si nous supposons que ce tableau a été peint à la même époque, Charles de La Rochefoucauld, âgé d’une trentaine d’années, y est représenté au moment de ses premiers succès militaires. Une fois encore, Corneille de Lyon parvient à donner une âme au portrait qu’il réalise en nous faisant percevoir au delà du trait toute la confiance en soi et la sérénité qui se dégage du regard d’un homme alors en pleine ascension.


Provenance :
Collection privée