';
fr
X

recherche

de jonckheere old masters

Maître du portrait Andreas Hertwig

Portrait en buste d’un homme âgé de vingt-cinq ans, vêtu d’un manteau noir et d’un chapeau

Panneau : 70 x 50,8 cm
1543
Daté et annoté en haut à gauche : « M.D.XLIII.DE.XX.NOVEMB[R]E/.AETATIS.XXV »

présentation

Ancré dans le répertoire des formes instaurés par l’Ecole allemande, mais également inédit quant à l’inscription placée en haut à gauche de la composition, ce portrait de jeune homme s’inscrit dans la grande tradition du portrait du milieu du XVIe siècle. Sa grande qualité d’exécution est un témoignage unique du talent exceptionnel d’un des grands maîtres de la peinture allemande.

Jadis apparenté à un peintre de l’entourage de Bartholomeus Bruyn, notre portrait de jeune homme est à mettre en relation avec un portrait conservé dans les collections du musée de Nürnberg. Le personnage y ayant été peint fut identifié comme le conseiller de Ferdinand Ier ; Andreas Hertwig (1511-1575). Nous pouvons, sans peur de nous tromper, rapprocher notre panneau de ce dernier grâce à l’inscription figurant en haut des deux tableaux et qui sert de référence pour l’attribution des œuvres de ce maître.

Ce portrait, daté du 20 novembre 1543, s’inscrit dans la production de l’école silésienne du XVIe siècle. Le jeune homme, âgé de 25 ans, se présente vêtu d’un riche costume de fourrures et de velours noirs. Fermement campé sur un fond vert des plus élégants, ce magnifique portrait s’inscrit indubitablement dans l’école allemande, encore fortement influencée par le style de Lucas Cranach. L’artiste en utilise les codes : l’utilisation d’un fond neutre, un cadrage resserré en buste, l’accent mis sur l’expression du visage, à la fois paisible et secrète. Le regard, ce miroir de l’âme pour les héritiers de la pensée d’Erasme, est mis en valeur par une lumière naturelle et uniforme, dirigée de manière à cerner les contours du visage. Le lourd manteau qui habille le jeune homme est remarquablement traité : les nuances les plus subtiles font vibrer le noir du velours et celui de la riche fourrure. Le petit bonnet assorti complète le costume. Les mains, dont l’index gauche est orné de deux anneaux, renforcent le jeu entre les couleurs sombres et claires qui rythme l’ensemble du portrait.

Bénéficiant d’un état de conservation remarquable, ce portrait de très belle taille ravira les amateurs les plus pointus du genre.

Provenance :
Baron Farnham, Farnham, Cavan, Irlande du Nord.

Littérature :
C.L. Kuhn, A catalogue of German Paintings of the Middle Ages and Renaissance in American collections, Cambridge, 1936, p. 71, no. 306, pl. LXI, as 'Hans Mielich';
M. J. Friedländer and J. Rosenberg, The Paintings of Lucas Cranach, Berlin, 1932, p. 91, no. 334.b, as 'Perhaps by Lucas Cranach the Younger;
M. J. Friedländer and J. Rosenberg, The Paintings of Lucas Cranach, Ithaca, 1978, p. 153, no. 415A, as 'Perhaps by Lucas Cranach the Younger;
K. Löcher, Hans Mielich, Munich, 2002, p. 242, no. 58, pl. 100.

Expositions :
Los Angeles, Los Angeles County Museum of Art, European Paintings by Old and Modern Masters, 13 juin-5 août 1934, no. 20, comme 'Hans Mielich' ;
Flint, Michigan Institute of Arts, Exhibition of Paintings by Old Masters, 15 septembre-7 octobre 1945, no. 5 (comme 'Hans Mielich') ;
Caracas, Museo de Bellas Artes, Galeria Wildenstein: Exposición de pinturas y dibujos, Novembre-Décembre 1959, no. 1, comme 'Lucas Cranach the Elder'