';
fr
X

recherche

de jonckheere old masters

Giuseppe Bernardino Bison

Vue de Venise : l’arrivée du Bucentaure à San Nicolò di Lido, le jour de l’Ascension

Toile : 70 x 92 cm

présentation

Avant Giuseppe Bernardino Bison, Canaletto puis Francesco Guardi ont représenté le Doge arrivant sur le Bucentaure à San Nicolò di Lido le jour de l’Ascension. Cet événement était lié aux fêtes du couronnement du doge Alvise Mocenigo qui eût lieu en 1763. Sur la toile, on observe la majestueuse embarcation ornée de toiles rouges et de sculptures dorées. Autour d’elle, voguent de multiples embarcations plus ou moins fastueuses. En effet, c’est lors de cet événement que le Doge, accompagné des personnages les plus importants de la ville, monte à bord du Bucentaure, navire à fond plat et à rames, et sort de Venise et de la lagune au large du Lido pour effectuer une cérémonie très particulière. Il s’agit du Sposalizio del Mare (le mariage avec la mer), où le Doge jette un anneau d’or dans l’Adriatique pour signifier leur union mais surtout la domination de la cité sur les eaux. Une fois la cérémonie terminée, le navire retourne à Venise. Si la première cérémonie a sans doute eu lieu aux alentours de l’an 1000, la dernière s’est déroulée en l’an 1797, avant l’abdication du dernier Doge devant les troupes de Napoléon Bonaparte. Cette tradition séculaire est donc reléguée aux pages de l’Histoire lorsque Bison décide de représenter ce sujet.

Bison s'est inspiré de gravures réalisées en 1766 d'après des dessins de Canaletto sur le même sujet. En témoigne le dessin de Canaletto de la National Gallery de Washington (Collection Kress), dont la qualité démontre bien la volonté de rendu topographique. Bison réinterprète la scène librement avec une touche et une gamme chromatique qui lui est propre. La rapidité avec laquelle Bison travaille lui permet de proposer un grand nombre de sujets représentant la Sérénissime à ses clients à Trieste. Il travaille en effet depuis cette ville durant une grande partie de sa carrière et le public est friand de ses charmantes petites scènes montrant la ville sous un trait idyllique. Ses peintures sont toujours très soignées même si on retrouve sa touche personnelle, les petites taches qui forment les personnages et les autres détails ainsi que les reflets changeants de l’eau de la lagune rendus avec virtuosité.

Provenance :
Collection privée, Italie.