';
X

recherche

de jonckheere old masters

Hendrick Avercamp

Amsterdam 1585 - Kampen 1663

En 1586, Barent Avercamp devint pharmacien de la ville de Kampen où il s’installa avec sa famille et son fils Hendrick, muet de naissance, qui, après la mort de son père en 1602, continuera à y vivre chez sa mère. Hendrick, surnommé le « Muet de Kampen », apprit le métier de peintre à Amsterdam chez Pierre Isaacsz, où il subit directement l’influence de paysagistes flamands réfugiés comme Gillis van Coninxloo et David Vinckboons.

Les premiers paysages d’hiver de Avercamp (avant 1608) sont très flamands de technique et de composition : un horizon placé très haut, beaucoup de figures et une composition qui fait penser à un décor de théâtre. Entre 1610 et 1620, l’horizon de ses tableaux descend de plus en plus bas, les éléments de décor deviennent moins nombreux et les figurants se groupent dans la composition. Vers 1615, le thème « Paysage d’hiver avec des patineurs » se transforme progressivement en une représentation des « Plaisirs de l’hiver » où l’accent est mis nettement sur les personnages. Après 1620, il subit encore l’influence de Esaias van den Velde et de Jan van Goyen, ses compositions deviennent plus enveloppées, les figures se fondent en quelque sorte dans le paysage.